NAMASTE : Bienvenue en Inde ! Delhi-Jaipur

13 avril 2008 par unmondevasion Laisser une réponse »

Afin de suivre toutes les étapes de notre périple, je vous invite à cliquer sur la carte détaillée ci-contre. Différents moyens de transports ont été utilisés pour sillonner les régions du Rajasthan, du Madhya Pradesh et de l’Uttar Pradesh : véhicule 4×4, bus et train pour les longues distances, canter, jeep et éléphant au sein des parcs nationaux, bateau sur les rivières Chambal et Yamuna puis rickshaw dans les rues trépidantes de New Delhi.

La circulation en Inde est indescriptible, il faut le vivre pour le croire ! Avancer coûte que coûte en abusant du klaxon à longueur de temps : voici la règle de base.

Vous croiserez en cours de route les nombreux et imposants camions TATA, les scooters avec toute la petite famille dessus (à noter que seul l’homme porte un casque !), les dromadaires tirant les carrioles, les rickshaws (sorte de véhicule tricycle), les auto-rickshaws motorisés la plupart du temps jaune et noir, des bicyclettes et parfois même des éléphants.

Seules les vaches, souvent plantées au milieu du macadam, sont capables de stopper le flux continu : animal sacré que l’on ne doit surtout pas bousculer et effrayer !

Après une très courte nuit, nous partons en 4×4 de Delhi, capitale de l’Inde vers 8h du matin en direction de Jaipur, la ville rose, une des plus belles du Rajasthan que nous atteignons vers 12h30 (265km). Nous nous installons au Shahpura House, un véritable palais de Maharadjah.

Accueillis avec un collier de fleurs en signe d’hospitalité et un bindi (point rouge traditionnel fait entre les sourcils), nous déjeunons au bord de la piscine : un festival de spécialités indiennes se succèdent dans nos assiettes. La température atteint près de 35°C mais cela reste supportable.

Les chambres sont de véritables suites au décor raffiné.

Vers 14h30, Sharma, notre guide culturel francophone nous emmène visiter l’observatoire astronomique (ou Jantar Mantar) construit sous le règne du Maharadjah Sawai Jai Singh II.

L’ensemble comprend 17 instruments dont de nombreux cadrans solaires permettant d’obtenir l’heure avec une précision impressionnante !

Les échafaudages en bambou plus solides que l’acier et beaucoup plus rentables sont largement utilisés en Inde tout comme en Chine dans les constructions. C’est assez déroutant mais les tiges tubulaires de cette graminée sont très résistantes.

Nous poursuivons notre après-midi avec la visite du City Palace (ou Chandra Mahal), un palais dont une partie seulement est ouverte au public qui mérite le détour.

Nous finissons la journée à pied dans les rues grouillantes de vie de Jaipur.

Nous marchons entre les échoppes de la taille d’un mouchoir de poche.

Des regards se croisent, des rencontres au détour d’une rue, des visages, des scènes de vie …

Certains étals sont consacrés au colliers de fleurs. Le parfum de jasmin et de rose embaume nos narines, la magie des couleurs fait le reste.

Ce soir, le dîner toujours aussi succulent a lieu sur la terrasse de l’hôtel accompagné de musique et de danse puis d’un petit spectacle de marionnettes indiennes traditionnelles célèbre depuis plus de 1000 ans et originaire du Rajasthan.

Publicité

Laisser un commentaire