Sous la neige

3 novembre 2008 par unmondevasion Laisser une réponse »

Quelle ne fut pas notre surprise ce matin en ouvrant la fenêtre, tout est blanc et il neige à gros flocons !

Bien emmitouflés et après avoir retiré la couche de neige sur la voiture, nous partons en direction de Pont.

Malgré le passage du chasse-neige, nous ne pouvons avancer plus sans déraper. Il faut installer les chaines sur les roues et tout ça en plein milieu de la route et sous une neige soutenue. Heureusement il n’y a pas foule ici …

ça change tout, nous pouvons repartir

Il faut être un peu fous pour aller faire des photos par ce temps là mais quel pied de s’enfoncer dans la neige fraîchement tombée ! Les paysages sont magnifiques, les branches d’arbres sont couvertes de neige et nous sommes seuls à longer la rivière.



Nous apercevons quelques chamois sur les hauteurs qui gambadent dans la poudreuse !


En début d’après-midi, nous nous dirigeons vers le petit village de Tignet situé à 1665 m d’altitude. Nous avons de la chance, la neige a cessé enfin de tomber. Les forêts de mélèzes sont d’une beauté incroyable en automne : une véritable toile à ciel ouvert, nous ne savons plus où donner de la tête !

Tignet est l’un des plus beaux villages des Alpes avec ses maisons à l’architecture rurale et son panorama exceptionnel. Nous déambulons tranquillement au milieu des petites ruelles en suivant les traces laissées dans la neige par les chamois.

 

C’est la pleine période du rut pour les chamois, une saison des amours qui a débuté depuis quelques semaines. Les mâles et les femelles possèdent à l’arrière des cornes des glandes de la taille d’une noix. Chez les mâles, ces glandes vont augmenter à l’automne et sécréter une forte odeur qui leur permettent de marquer leur territoire en se frottant aux végétaux et aux rochers. On peut aisément à ce moment de l’année reconnaitre les mâles gâce à la présence d’une crinière appelée « barbe » au niveau de l’échine.

Nous nous dirigeons vers la cascade, juste derrière le village et nous remarquons sur le petit sentier enneigé des traces de renard et 5 minutes plus tard surgit furtivement un renard brun-roux avec ses oreilles dressées et son pelage épais. Nous avons juste eu le temps de prendre 2-3 clichés avant qu’il disparaisse en contrebas dans la forêt.

Une bonne journée ne peut se terminer sans un bon repas, n’est-ce pas ? Nous avons la salle de restaurant rien que pour nous : carpaccio de porc, tagliatelles au basilic ou au jus de noix (à tomber !), carré d’agneau et aubergines grillées ou carbonade de sanglier et polenta, parfait au pain noir ou crème au lait et châtaignes.

Publicité

Laisser un commentaire