A la rencontre des minorités ethniques

11 avril 2009 par unmondevasion Laisser une réponse »

5 heures : nous sommes réveillés en sursaut, le train est arrivé à la gare de Lao Cai après 8 h30 de trajet. Le dos est un peu en compote, il fait encore nuit et le temps est couvert et pluvieux. Nous prenons la route sinueuse vers Bac Ha. On comprend mieux pourquoi cette région montagnarde est appelée les Alpes tonkinoises (chaîne des Hoang Lien). En plus notre chauffeur n’apprécie pas de se retrouver derrière un véhicule et n’hésite pas à doubler malgré les nombreuses épingles à cheveux. Mais rassurez-vous, on est encore vivants ! En cours de route nous faisons un bref arrêt pour photographier les écorces des caneliers ainsi que les paysages de montagnes et de rizières dans les nuages.



Nous installons nos affaires dans notre hôtel à Bac Ha puis allons manger une bonne soupe pho bien chaude dans le centre-ville.

Quelques mètres plus loin nous continuons avec les banh cuon, très populaires au petit déjeuner : un de mes plats préférés ces crêpes de riz minces, légèrement collantes farcies au porc et champignons hachés…


Bon, vous allez me dire que l’on pense qu’à manger mais c’était tout de même l’un des points forts de ce voyage alors faisons honneur à la cuisine vietnamienne !

Nous nous dirigeons ensuite vers le marché en plein air de Can Cau qui a lieu tous les samedis à une vingtaine de kilomètres au nord de Bac Ha. Il se situe dans une vallée au milieu des rizières en terrasse et entouré de montagnes. Nous sommes à moins de 10 km de la frontière avec la Chine.

La pluie est toujours présente et nous pataugeons dans la boue mais tous les vêtements colorés des différentes ethnies nous font oublier ce temps maussade. On croise ici majoritairement les Hmongs bariolés ou fleuris avec leur hotte sur le dos bien utiles pour y transporter les marchandises.

Les minorités des villages alentours se retrouvent au marché pour discuter, échanger et acheter : chevaux, cochons, vaches, chiens mais aussi canne à sucre, fruits, légumes, broderies et vêtements traditionnels (jupe ronde plissée multicolore, foulards…).

Marché au bétail en contrebas

J’ai même eu droit à porter la tenue des femmes Hmongs bariolés, qu’est ce qu’il ne faut pas faire… en tout cas ça les a fait beaucoup rire !! Vous remarquerez la différence de taille entre elle et moi…

On peut également y manger des choses curieuses comme un bol de sang avec des cacahuètes, du riz gluant violet que l’on trouve que dans les hauts plateaux du Nord, des abats de toutes sortes, des beignets à la farine de riz et boire le fameux alcool de riz ou tirer quelques bouffées de tabac sur des pipes en bambou …

De retour à Bac Ha pour l’heure du déjeuner, nous nous installons au restaurant Cong Fu : il suffit de cocher les cases correspondantes aux plats que vous souhaitez commander et quelques minutes plus tard tout arrive sur la table.

porc grillé, liseron d’eau sauté à l’ail, nouilles sautées aux légumes, riz frit aux oeufs, nems

Nous nous arrêtons un instant au palais du roi des Hmong de style colonial puis nous partons tout l’après-midi explorer à pied la campagne et les villages autour de Bac Ha.

Nous traversons des paysages somptueux de rizières en terrasse :

Les buffles sont des animaux très robustes et sont indispensables au labour des rizières. Vous pouvez observer sur l’image de gauche un buffle albinos.

Ce sont généralement les enfants qui surveillent ces bovidés après l’école

Le temps se couvre rapidement … Vite on sort les ponchos et on continue notre trek sous la pluie !

Mais comme on dit après la pluie, le beau temps ! Le soleil est de retour…

Nous rentrons tranquillement à l’hôtel en traversant quelques rues de Bac Ha

Ce soir nous dînons dans un petit restaurant local Ngan Nga au centre de Bac Ha, au menu poulet noir (typique de la région) sauté au gingembre, boeuf aux pousses de bambou, tofu frit aux légumes, soupe de chou et riz blanc :


Publicité

Laisser un commentaire