En route vers le Parc National de Cuc Phuong

15 avril 2009 par unmondevasion Laisser une réponse »

Nous sommes réveillés au chant du coq ce matin mais nous avons passé une excellente nuit dans notre maison sur pilotis. Après le petit-déjeuner composé de pain, de vache qui rit et d’une omelette, nous quittons le village de Pom Cong en emportant avec nous plein de beaux souvenirs…

De magnifiques points de vue en cours de route s’offrent à nous mais la brume est toujours au rendez-vous !

Nous nous arrêtons dans un petit village authentique avec de nombreuses maisons en bois sur pilotis où les gens ne doivent pas avoir l’habitude de voir beaucoup de touristes et tant mieux !



Un peu plus loin, le long de la route des centaines de tiges de canne à sucre sont à vendre tandis que de l’autre côté les rizières d’un vert soutenu attirent notre regard.


Les enfants sont toujours prêts à partager un moment avec nous et prendre la pose pour une photo : vive le numérique… on peut ainsi leur montrer le résultat tout de suite.


Roue à eau

13h, nous déjeunons dans un restaurant très local à Nho Quan !! Au menu, vers à soie et crevettes grillés, petites aubergines amères, chèvre aux graines de sésame roulée dans des feuilles de riz, poulet sauté au gingembre, bouillon aux herbes fraîches et aux carapaces de crabe, travers de porc bouilli et ce que j’ai préféré : des courgettes cuites à l’eau que l’on trempe dans des graines de sésame grillées.




14h30 nous arrivons au Parc National de Cuc Phuong, l’un des sites naturels le plus important du Vietnam inauguré par Ho Chi Minh en 1963. Ce parc abrite une très belle forêt tropicale primaire ainsi qu’un centre d’aide aux primates. Malheureusement toutes les espèces de primates sont en cage… No comment !

Concernant la forêt, il est vrai qu’elle est bien préservée, vous découvrirez de nombreuses espèces végétales avec de très beaux arbres aux contreforts imposants ainsi que des lianes géantes et des plantes épiphytes.

Gare aux sangsues : je l’ai arrêtée à temps, elle s’était aventurée sur ma cuisse en passant par je ne sais où, elles sont costauds ici ! Sinon vous pouvez également observer de nombreux papillons, de charmantes araignées et de délicates chenilles qui vous tombent des arbres.

Nous nous installons au sein du parc au milieu de la forêt dans un petit chalet tout simple avec vue sur le lac et au calme.


Puis petit dîner en plein air bercé par les coassements des grenouilles :

Publicité

Laisser un commentaire