Archive pour juillet 2009

Fritelle Di Spaghetti d’après Jamie Oliver et Keftedès

29 juillet 2009

Dans le dernier « ELLE à table » spécial été, un article est consacré au livre du chef anglais Jamie Oliver : « L’Italie de Jamie » aux éditions Hachette Pratique. Je me suis inspirée de la recette des beignets de spaghettis que j’ai trouvée originale : une autre manière de manger les pâtes et voilà le résultat !

Ingrédients pour 4 personnes :
200 g de spaghettis
huile d’olive
2 gousses d’ail, pelées et hachées finement
1 poignée de coriandre finement hachée
2 oeufs bio
2 poignées de parmesan fraîchement râpé
3 anchois marinés à l’ail grossièrement hachés
sel et poivre du moulin

1) Mettez tous les ingrédients, sauf les spaghettis et l’huile d’olive, dans un bol et mélangez-les.

2) Faites cuire les spaghettis dans une casserole d’eau bouillante salée suivant les instructions sur le paquet. Egouttez les pâtes dans une passoire et rincez-les à l’eau froide. Coupez-les alors avec des ciseaux en morceaux d’environ 8 cm de longueur et ajoutez-les dans le bol. Mélangez bien le tout.

3) Versez un peu d’huile dans une grande poêle et faites-la chauffer. A l’aide d’une fourchette, faites des tas (grands ou petits selon votre goût) du mélange de spaghettis dans la poêle et laissez-cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés et croustillants des 2 côtés.

J’ai accompagné ces beignets de spaghettis de boulettes de viande, les keftedès (un avant-goût de la Grèce) dont la recette est également dans le dernier numéro d’ELLE à table. J’ai juste apporté quelques petits changements :

Ingrédients pour 12 petites boulettes :
350 g de boeuf haché
35 g de chapelure
1 petite oignon doux
1 petit oeuf bio
2 c. à s. de coriandre ciselée
4 c. à s. de farine
un peu de cumin
6 c. à s. d’huile d’olive
1 c. à s. d’ouzo (facultatif)
sel et poivre du moulin

1) Epluchez, hachez l’oignon et faites-le fondre 5 minutes dans une poêle avec 1 c. à s. d’huile d’olive. Dans un saladier, mélangez l’oeuf, l’oignon, la viande, la chapelure, les herbes et le cumin. Salez et poivrez.

2) Formez des boulettes en allongeant légèrement leurs extrémités. Roulez-les dans la farine. Faites chauffer l’huile restante dans la poêle et frire les boulettes de viande sur feu moyen. Remuez de temps en temps pour qu’elles dorent de tous les côtés. Déposez-les sur du papier absorbant pour les égoutter. Dégustez-les chaudes avec une petite sauce tomate.

L’Auberge du Bon Fermier

26 juillet 2009

Etant en reportage dans le Nord de la France chez les cht’is, nous nous sommes accordés une petite soirée gastronomique au centre de Valenciennes au restaurant classé monument historique du XVII ème siècle : l’Auberge du Bon Fermier.

Les chefs vous proposent une cuisine du terroir raffinée et créative dans un cadre absolument extraordinaire. Vous avez le choix entre 4 menus de 26 à 48 € ou bien à la carte avec une large sélection d’entrées froides ou chaudes, des propositions du chef, des grillades préparées par le rôtissier, des poissons suivant la marée et enfin une dizaine de desserts alléchants.
En ce qui nous concerne, nous avons pioché dans la carte ça et là selon nos envies du moment :
En entrée : Saint-Jacques au Noilly et asperges vertes (un vrai bonheur) – Sautée de girolles et trompettes de la mort – Esprit du Nord : filet de cabillaud fumé maison, émincé, servi avec une crème de genièvre et copeaux de mimolette affinée 22 mois à Roubaix

Côté plat : goûtez à la spécialité de l’Auberge depuis 1975, le cochon de lait rôti à la broche parfumé à la sauge accompagné d’une pomme de terre et d’un bol de crème à l’échalote :

Quant à la poularde du Nord au homard et rattes du Touquet, ça vaut le détour :

Pour les gourmands, la tarte tatin maison et sa crème fraîche est divine et apparemment la mousse au chocolat 1er cru Sao Tomé à la cardamome a eu du succès également. Sinon vous avez soit le ch’ti crumble de spéculos, cassonade caramélisée et fromage blanc soit le le pain perdu à la cassonade, beurre de pomme de Thiérache ou encore en saison la soupe de fraise qui doit se laisser facilement avaler en fin de repas…

Je recommande vivement cette adresse pour le cadre unique et dépaysant chargé d’histoire, l’assiette bien sûr ainsi que l’accueil fort sympathique…

Auberge du Bon Fermier

64 rue de Famars
59300 Valenciennes
Tél. : 03 27 46 68 25

Un aller simple : Paris-Hanoï

23 juillet 2009

Avec un titre pareil, vous devez vous demander si je n’ai pas craqué pour un billet d’avion à destination du Vietnam. Eh bien, non pas cette fois-ci, j’ai juste pris un ticket de métro pour aller dans le 11ème arrondissement de Paris et j’en ai profité pour aller déjeuner au restaurant Paris-Hanoï qui se trouvait sur mon chemin.

Cette petite cantine vietnamienne à la devanture jaune et au décor intérieur boisé propose, dans le quartier de la Bastille, quelques plats du nord du Vietnam. La cuisine est ouverte aux yeux de tous et ça ne chôme pas ! Tous les ingrédients sont prêts et ils font sauter tout au dernier moment… Les tarifs sont légèrement plus élevés que dans le 13ème et les saveurs sont un peu différentes également. Comptez 10 € environ pour un Bo Bun ou un plat de viande accompagné de riz et de légumes sautés. Les assiettes et bols sont copieux et il est spécifié sur la carte qu’ils n’utilisent pas de glutamate dans la préparation de leurs plats.

Tom Bun Nem (aux crevettes)

Bo Bun Nem (au boeuf tendre)

Une petite remarque, les nems sont bien croustillants mais trop poivrés selon moi

Poulet à la citronnelle avec riz et légumes sautés : la viande est parfumée et fondante

Côté boisson, vous pouvez opter pour la bière vietnamienne Saigon (c’est dommage de ne pas trouver la biere d’Hanoi), une carafe d’eau dans laquelle flotte une tige de menthe fraîche ou un jus de coco bien frais !

PARIS-HANOI

74 rue de Charonne
75011 Paris
Tél. : 01 47 00 47 59
Fermé le dimanche et les cartes bancaires ne sont pas acceptées

Song Huong : une cantine vietnamienne comme j’aime !

22 juillet 2009

Encore un déjeuner non pas sur les trottoirs d’Hanoï mais de Paris dans le 13ème arrondissement. Une différence, la hauteur des tables et des chaises !! Dans ce restaurant, on peut y manger de délicieuses spécialités vietnamiennes et on vous accueille avec le sourire.

Nous nous sommes donc installées à l’extérieur et avons commandé des soupes. Ils en proposent plus d’une dizaine différentes alors évidemment le choix est difficile. Mais je ne regrette nullement ma sélection qui s’est portée sur la soupe de Tourane « Mi Quang » avec des pâtes de riz jaunes, de grosses crevettes, de la viande de porc, des galettes de riz croustillantes et des cacahuètes. Le bouillon est exquis et parfumé, les bols sont généreux et les produits sont très frais !

La soupe impériale de Hué « Bun Bo Hué » mérite également de l’essayer avec le boeuf et les pieds de porc. Vous pouvez y rajouter des germes de soja, des herbes fraîches et du citron vert. Le bouillon est plein de saveurs !

Vous pouvez choisir aussi la soupe saigonnaise « Hu Tieu » avec les pâtes de riz, au porc laqué et crevettes ou encore la fameuse soupe Pho au boeuf ou au poulet, une merveille… Bref, vous l’aurez compris, il faut y revenir plusieurs fois. Il y aussi le Bo Bun Cha Gio que j’aime beaucoup, les spécialités de crêpes de riz à la vapeur dont je raffole (Banh Beo, Banh Cuon, Ban Uot) ou encore les bouchées au tapioca farcies à la viande de porc et crevettes « Banh Bot Loc ».
Vous trouverez également les plats de pâtes sautées ou de riz (au poulet sauté à citronnelle, au porc mariné, au boeuf Luc Lac, aux crevettes marinées etc…).
Si il vous reste une petite place, n’hésitez pas à tester le chè Bap, la soupe sucrée au maïs chaud et au lait de coco ou le traditionnel dessert aux trois couleurs rafraîchissant (gelée de bayteuil, châtaignes d’eau, fruits du jacquier, du palmier et lait de coco).

Côté budget, les entrées tournent autour de 4 à 5 €, les soupes et les plats varient entre 7 et 8,50€ et les desserts coûtent 3,10€. Pour moins de 15€, vous vous régalez et vos papilles font une petite escale au Vietnam, que demander de plus !

Song Huong

129 avenue de Choisy
75013 Paris
Tél. : 01 53 61 18 53
Métro Tolbiac

Une pause gourmande : des gâteaux et du pain

20 juillet 2009

Ce billet s’adresse à tous les gourmands à la recherche de nouveaux plaisirs sucrés ! A quelques pas du métro Pasteur et dans le même secteur que la boutique de Pierre Hermé, vous trouverez une boulangerie pâtisserie pas comme les autres. Toute de noire vêtue, la boutique « Des Gâteaux et du pain » vous invite à découvrir toute une gamme de pains spéciaux, cakes et viennoiseries du boulanger David Granger ainsi que les gâteaux de la chef-pâtissière Claire Damon. On se croirait davantage dans une galerie d’art que dans une boulangerie !

On hésite et on craque pour la célèbre religieuse au caramel à la fleur de sel et le Saint-Honoré mauve au cassis et à violette.

Les gâteaux sont disposés dans une boite noire. Les tarifs varient entre 4 et 5 € pour chaque pâtisserie.
Une fois à la maison, vous les sortez délicatement de leur écrin et vous fondez littéralement devant la texture, le goût et les saveurs qui font exploser de joie vos papilles… Tout est douceur !

Des gâteaux et du pain

63 boulevard Pasteur
75015 Paris
Tél. : 01 45 38 94 16
Fermé le mardi