Archive pour février 2011

Une petite soupe udon

23 février 2011

Un bouillon bien chaud et parfumé, des pâtes japonaises, une recette toute simple et rapide à préparer, que demander de plus !

Je l’avoue, tous les ingrédients ne se trouvent pas en bas de votre rue  mais si vous avez l’occasion de vous rendre dans le quartier japonais de la capitale, faites vos emplettes chez K-Mart, épicerie coréenne et japonaise (6/8 rue Sainte Anne dans le 1er arrondissement de Paris, juste accolée à la caserne des pompiers).

Je connaissais déjà le 1er établissement dans le XVème au 354 rue Lecourbe. Vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour préparer vos recettes japonaises et coréennes. Ils vendent également du poisson frais et de la viande à la coupe, des légumes et fruits frais mais aussi des produits surgelés en plus du riz, sauces, miso , tofu, udon, ramen etc…Les allées sont larges, les produits bien rangés par catégories, ça change des autres épiceries dans le quartier.

J’y ai trouvé les fameux dorayakis que j’adore, sorte de pancakes fourrés de pâte de haricot rouge, une boite de sachets Higashimaru pour la préparation de soupe Udon, du miso Marukome pour soupe (pâte de soja), du mirin, des assaisonnements à mélanger avec le riz chaud avant de faire les onigiri (feuille de radis vert & sésame), des nouilles udon précuit en sachet de 200g, des onigiris farcis à la prune et d’autres aux oeufs de poisson mentaiko ainsi qu’une préparation pour galette coréenne.

Ingrédients pour 2 personnes :

400 g de udon précuit

2 sachets Higashimaru

200 g d’échine de porc coupée en fines lamelles

1 c. à s. de farine

1 petit oignon finement émincé

1 petit morceau de gingembre frais finement haché

2 c. à s. de sauce soja

2 c. à s. de mirin

huile de tournesol

1) Faites revenir dans un wok avec un peu d’huile le gingembre puis l’oignon émincé jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Ajoutez la sauce soja et le mirin. Mélangez et réservez.


2) Mettez une cuillère de farine dans un petit sac congélation, ajoutez le porc. Fermez le sac et secouez bien afin que la farine adhère à la viande.

3) Faites cuire à feu vif dans le wok les lamelles de porc farinées avec une cuillère d’huile puis réservez.

4) Faites bouillir 600 ml d’eau environ (à la bouilloire, c’est ultra rapide), mettez un sachet Higashimaru dans chaque bol et répartissez les nouilles, les oignons au gingembre ainsi que le porc puis recouvrez d’eau bouillante.

5) Mélangez et laissez 3 minutes à couvert. C’est prêt ! Vous pouvez également ajouter quelques lamelles de champignons ou des herbes fraîches.

Et en dessert un petit dorayaki :

Poulet aux morilles

20 février 2011

Une petite recette familiale qui fait l’unanimité. Le poulet est tendre à souhait et la sauce onctueuse et parfumée. J’utilise la cuisson en cocotte minute pour gagner du temps et le résultat est parfait donc ça me laisse le temps de préparer un dessert !

Ingrédients pour 6 personnes :

1 poulet fermier coupé en morceaux

30 morilles séchées

1 oignon moyen

10 cl de vin blanc

1 cube de bouillon de volaille

25 g de beurre

2 c. à s. d’huile d’olive

4 c. à s. de farine

1 jaune d’oeuf

50 cl de crème liquide entière

sel et poivre du moulin

riz blanc ou pâtes

1) Réhydratez les morilles séchées environ 45 minutes dans de  l’eau tiède.

2) Dans une cocotte faites fondre le beurre et l’huile et colorer le poulet sur toutes les faces avec l’oignon.Salez et poivrez. Réservez les morceaux et l’oignon émincé sur une assiette.

3) Déglacez avec le vin blanc puis laissez réduire pendant 2 minutes et ajoutez la farine, mélangez. Incorporez à nouveau le poulet et les oignons colorés, versez 3/4 litre de bouillon de volaille . Fermez la cocotte minute et laissez cuire 10 à 12 minutes. Ouvrez la cocotte et ajoutez les morilles égouttées, laissez mijoter 15 à 20 min sur feu doux, en maintenant une légère ébullition.

4) Dans un bol, battez à la fourchette le jaune d’oeuf et la crème. Liez la sauce avec ce mélange et servez aussitôt le poulet avec du riz ou des pâtes. Régalez-vous !!

Soyons Zen … à la japonaise

17 février 2011

Et oui encore une vraie table japonaise légèrement à l’écart de la rue Sainte Anne et à deux pas de l’Opéra. Ambiance très épurée, blanc et vert acidulé,  2 salles dont l’une au sous-sol (Cf photo ci-dessous). Ce restaurant porte bien son nom « ZEN », on s’y sent bien et on se relaxe le temps d’un repas. L’accueil y est 100% japonais avec le sourire et le service est aux petits soins …

Pour le déjeuner, le restaurant propose des formules à moins de 10€ avec les fameux raviolis japonais, les gyoza et un grand bol de nouilles, le ramen avec un bouillon miso (salé) ou shoyu (sucré) ou encore un curry aux crevettes panées.

Mais notre choix s’est porté sur le menu à 20€ comprenant un thé grillé japonais, un amuse-bouche, un assortiment de sashimi, une soupe miso, un plat accompagné d’un bol de riz blanc et en dessert une boule de glace maison. Un excellent rapport qualité-prix.

Thé grillé à la japonaise

Amuse-bouche : thon mijoté très parfumé

Assortiment de sashimi ultra frais !

Maquereau grillé au miso

Saumon grillé au miso fondant à souhait et légèrement caramélisé

Glace thé vert et sésame noir

Une adresse à recommander sans hésitation à tous les amateurs de la cuisine nippone. Le soir, la carte change et propose des mets originaux qui méritent certainement d’être goûtés. Ce sera pour une prochaine fois !

ZEN
8 rue de l’échelle
75001 Paris
Tél. : 01 42 61 93 99

Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 19h à 22h30

Métro Pyramides (ligne 14)