Archive pour octobre 2011

Pâtes au butternut et à la crème d’ail

31 octobre 2011

C’est la saison des courges et d’Halloween alors voici une recette toute simple inspirée du magazine Saveurs N°187. J’ai quasi toujours un butternut à la maison à cette période de l’année qui ne demande qu’à être cuisiné … La plupart du temps, je le consomme en soupe, il apporte une texture veloutée incroyable mais vous pouvez très bien couper sa chair en petits dés et les faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile et du beurre comme pour cette recette où il se mariera parfaitement avec un plat de pâtes.

Ingrédients pour 4 personnes :

1 courge butternut d’1kg environ

150 g de jambon fumé

350 g de pâtes (ici pâtes bio Simpsons nature, tomate et épinard)

20 cl de crème liquide entière

1 gousse d’ail

30 g de pignons de pin

1 petit morceau de parmesan

huile d’olive – beurre

sel, gros sel et poivre du moulin

1) Faites dorer les pignons au four à 180 °C pendant 5 minutes ou à la poêle

2) Coupez en petits morceaux les tranches de jambon fumé et faites-les revenir 5 minutes dans une poêle sans ajouter de matière grasse. Réservez sur une assiette.

3) Coupez le butternut en gros morceaux, videz son coeur fibreux et retirez la peau. Coupez la chair en petits dés. Chauffez  de l’huile d’olive et un peu de beurre dans la une poêle où vous avez fait revenir le jambon. Placez-y les dés de courge, salez et laissez cuire entre 15 et 20 minutes en remuant régulièrement jusqu’à ce que la courge soit fondante.

4) Pendant ce temps, chauffez la crème dans une petite casserole avec l’ail coupé en morceaux. Dès que la crème frémit, stoppez le feu, couvrez et laissez infuser.

5) Faites chauffer une casserole d’eau salée et faites-y cuire les pâtes al dente. Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez-les et mélangez-les dans la sauteuse avec les dés de courge, ajoutez le jambon et les pignons. Poivrez généreusement.

6) Filtrez la crème infusée, versez-la sur les pâtes, mélangez délicatement 1 minute, le temps que la crème se réchauffe e imprègne un peu les autres ingrédients.

7) Servez aussitôt avec du parmesan fraîchement râpé. Petits et grands vont se régaler !

Katsudon

30 octobre 2011

Il y a deux ans déjà (comme le temps passe vite …), je vous avez proposé la recette du tonkatsu (tranche de porc pané et frit) et voici aujourd’hui celle du katsudon. Il s’agit d’un bol de riz japonais chaud surmonté d’un tonkatsu cuit dans un oeuf battu. Dans les cantines japonaises de la capitale, c’est un grand classique mais le faire chez soi, c’est également bien sympathique, assez rapide et simple une fois que l’on a réuni tous les ingrédients alors à vos baguettes :

Ingrédients pour 2 personnes :

2 bols de riz japonais chaud

2 tonkatsu chaud

1 petit oignon

100 ml d’eau avec 1/4 cube de bouillon de volaille ou 1 c. à c. de dashi

1 c. à s. de sucre de canne

1 c. à s. de mirin

2 c. à s. de sauce soja

3 oeufs

quelques herbes (coriandre, ciboulette…)

1) Dans un wok, mélangez le bouillon  avec le mirin, le sucre et la sauce soja, ajoutez l’oignon finement émincé et laissez cuire quelques minutes. Battez légèrement à l’aide de baguette les oeufs dans un bol. Découpez délicatement le tonkatsu en lamelles en gardant bien la forme afin de le déposer sur le bouillon aux oignons en entier (utilisez une spatule), procédez de la même façon pour le deuxième tonkatsu et mettez-le à côté. Répartissez l’oeuf battu et mettez quelques herbes si vous le souhaitez. Couvrez tout de suite et laissez cuire entre 30 secondes et 1 minutes sur feu fort.

2) Séparez en 2 portions et déposez l’ensemble sur le bol de riz japonais toujours à l’aide d’une spatule, dégustez sans attendre avec un peu de gingembre mariné.

Le riz japonais, je le prépare dans mon rice-cooker, après l’avoir laver 2 à 3 fois, je mets autant de riz que d’eau dans la cuve et je laisse faire la machine. Je le laisse reposer 15 minutes, je mélange avec une spatule histoire de l’aérer un peu et je le maintiens au chaud à l’intérieur jusqu’au moment du dressage.

Pour cette recette, comme de nombreuses recettes japonaises, je me suis inspirée du site www.a-vos-baguettes.com qui est très chouette pour tous les amoureux de cuisine nippone.

Tonkatsu Tombo

27 octobre 2011

Et voilà encore une adresse de petite cantine japonaise ouverte en avril 2011 mais cette fois-ci à deux pas de la gare Montparnasse dans la rue de l’Arrivée en face du magasin Habitat.

Une vingtaine de places à l’intérieur et quelques tables dehors dans une ambiance fraîche où vous l’aurez compris leur spécialité est le tonkatsu (porc pané frit). Les menus de 10 à 15 € sont proposés sous forme de plateau très complet avec un plat, un bol de riz, une soupe de udon, une petite salade de choux finement émincée, une salade de pomme de terre écrasée (poto sara) et un petit ramequin de haricots verts au sésame. Vous pouvez également vous régaler avec un curry japonais, une marmite de porc, de l’anguille grillée, des crevettes panées (ebi-fraï), une salade de méduse ou comme aujourd’hui avec une grillade de saumon au soja. L’accueil y est très agréable et on constate la présence de clients japonais, c’est bon signe, non ?

Tonkatsu Tombo

14 rue de l’Arrivée

75015 Paris

Tél. : 01 42 22 61 83

Métro Montparnasse

Velouté de poireaux-pommes de terre au saumon fumé

19 octobre 2011

Dans la série soupe qui réchauffe, je me suis inspirée de la recette proposée dans le magazine Saveurs de novembre 2011. Il suggère de mixer la moitié du saumon fumé avec les légumes mais j’ai préféré tout simplement le déguster en lamelles sur la soupe. L’association pommes de terre et poireaux n’est pas nouvelle mais en ajoutant le saumon fumé et les fins bâtonnets de poireaux croustillants votre velouté prend une allure raffinée !

Ingrédients pour 4 personnes :

500 g de blancs de poireaux

4 belles pommes de terre bintje ou agatha

1 l de bouillon de légumes bio

150 g de saumon fumé (4 tranches)

50 g de beurre

15 cl d’huile d’olive

sel, fleur de sel et poivre du moulin

1) Lavez les blancs de poireaux, fendez-les dans leur longueur puis émincez-les sauf un petit tronçon que vous couperez en fins bâtonnets. Pelez et coupez les pommes de terre en morceaux.

2) Faites fondre le beurre dans une cocotte minute puis ajoutez les poireaux émincés et les pommes de terre. Faites-les revenir à feu doux 5 minutes et mouillez avec le bouillon de légumes bio. Salez et poivrez, fermez la cocotte et faites cuire sous pression pendant 10 minutes.

3) Lorsque les légumes sont cuits, mixez-les avec le bouillon en retirant un peu de bouillon ou pas selon la consistance souhaitée. Rectifiez l’assaisonnement et réservez au chaud.

4) Chauffez l’huile d’olive dans une petite poêle et lorsqu’elle est bien chaude, faites frire les bâtonnets de poireaux pour qu’ils soient dorés et croustillants (attention toutefois à ne pas les faire cramer, ça va vite). Egouttez-les sur une feuille de papier absorbant.

5) Emincez les tranches de saumon en lamelles et disposez-les dans chaque assiette sur le velouté bien chaud avec un petit fagot de poireaux frits. Parsemez de fleur de sel et dégustez aussitôt.

Velouté de carottes au lait de coco

19 octobre 2011

La température extérieure est de plus en plus fraîche, l’automne est bien là ! Du coup ça m’incite à faire encore plus de soupe et ce velouté est une pure merveille de douceur ! Du velours avec un soupçon d’exotisme … Essayez-la, vous verrez, elle fera partie de vos favorites. Elle est très rapide à préparer en plus !

Ingrédients pour 4 personnes :

1 kg de carottes bio

1 oignon

3 à 4 pommes de terres Agatha

25 cl de lait de coco

sel, fleur de sel et poivre du moulin

1 cube de bouillon de légumes bio

noix de coco râpée

huile d’olive

1) Coupez les extrémités et pelez les carottes puis coupez-les en rondelles. Epluchez l’oignon et émincez-le. Pelez les pommes de terre et coupez-les en morceaux.

2) Dans une cocotte minute, faites revenir légèrement dans l’huile d’olive l’oignon puis ajoutez les carottes et les pommes de terre. Versez 3/4 l d’eau avec le cube de bouillon. Salez et poivrez. Fermez la cocotte et faites cuire 10 minutes sous pression.

3) Selon la consistance souhaitée, retirez un peu d’eau de cuisson (1/4 l environ pour moi), mixez à l’aide d’un mixeur plongeant. Rectifiez l’assaisonnement, incorporez le lait de coco et mixez à nouveau. Servez aussitôt ce velouté avec de la noix de coco râpée ou quelques feuilles de coriandre fraîche et un peu de fleur de sel.