Le Romazava

30 novembre 2013 par unmondevasion Laisser une réponse »

Lors de mon dernier séjour dans l’Océan Indien, j’ai suivi une formation de cuisine traditionnelle des Mascareignes et j’ai redécouvert le romazava, un plat malgache à base de boeuf et de brèdes en bouillon que j’apprécie beaucoup. Depuis je le fais régulièrement à la maison et j’ai la chance de pouvoir me procurer les brèdes mafanes au goût si particulier (picotement de la langue assuré !). Si vous ne trouvez pas de brèdes, vous pouvez les remplacer par des feuilles de cresson ou encore de jeunes pousses d’épinard en ajoutant à la fin des zestes de citron.

Ingrédients pour 2 personnes :

450 g de boeuf paleron macreuse

1 grosse poignée de brèdes mafanes

5 c. à s. de concassé de tomates

1 oignon ou 1 échalote

1 morceau de gingembre

2 gousses d’ail

6 tomates cerises

huile végétale

sel et poivre du moulin

1) Détaillez le boeuf en morceaux de manière à en faire une bouchée à la dégustation. Nettoyez les brèdes en retirant les tiges trop grosses et les feuilles fanées. Rincez à l’eau abondamment et séchez-les (il est possible de congeler les brèdes). Emincez finement l’oignon ou l’échalote. Hachez l’ail et le gingembre.

2) Dans une cocotte, faites revenir le boeuf dans un peu d’huile jusqu’à élimination de l’eau. Ajoutez ensuite l’oignon, l’ail et le gingembre et laissez roussir. Versez les tomates concassées, salez et poivrez. Ajoutez la moitié des brèdes et un verre d’eau. Laissez cuire en mode cocotte minute pendant 25 minutes.

3) Ouvrez la cocotte et ajoutez le reste des brèdes puis quelques tomates cerises coupées en 2 ou non. Incorporez quelques fins bâtonnets de gingembre et laissez cuire à feux doux pendant 10 minutes.

4) Servez le romazava (bouillon clair en malgache) dans des bols ou des assiettes creuses, accompagnez-le de riz blanc et du rougail tomate (détaillez 2 tomates épépinées en petits dés, émincez 2 cives ou oignon blanc et un petit piment épépiné. Mélangez le tout dans un petit ramequin avec du sel et de l’huile d’olive puis ajoutez un zeste de combava)

Publicité

Laisser un commentaire