Archive pour le ‘Restaurant africain’ catégorie

La pointe de Sangomar

16 septembre 2009

Embarquement immédiat pour l’Afrique de l’ouest ! Lorsque vous arrivez devant la façade du restaurant aux couleurs du drapeau sénégalais, aucun doute, vous êtes arrivés …

L’accueil est très chaleureux et vous vous sentez rapidement transportés dans l’ambiance africaine à la lecture des spécialités écrites sur de grandes ardoises que l’on dispose devant votre table :  thiebou diene, mafé, yassa, soupe kandje, grillades au feu de bois …

On a envie de tout goûter ! L’idéal est de venir à plusieurs pour commander les différents plats et ainsi de pouvoir picorer dans les assiettes de vos amis !!
Mais avant tout, je vous conseille de tester le jus de bissap, boisson populaire (feuilles d’hibiscus rouges) ou le jus de bouille, mon préféré à base de pain de singe : il s’agit de la pulpe blanche qui entoure les graines de baobab très nutritif riche en vitamines mélangée à du lait et du corossol. Sinon, vous pouvez opter pour le jus de gingembre assez puissant ou encore prendre le cocktail immigré, un mélange bissap et bouille très agréable ! A vous de choisir mais ça vaut le détour et c’est plutôt rare d’en trouver sur Paris !

Verres de dégustation (bissap-bouille-gingembre) et cocktail (bissap-bouille-immigré)

Accompagnez ces boissons d’une assiette mixte composée de nem aux crevettes, pastel de poissons, de fataya à la viande et de samosa. C’est une bonne entrée en matière, croustillante et pleine de saveurs !

Côté spécialités africaines, nous avons opté pour le plat national sénégalais, le thiebou diene rouge (riz cassé 2 fois à la tomate, thiof (c’est du mérou, un poisson présent sur les côtes sénégalaises), légumes frais et manioc avec la sauce diaga), le mafé de poulet fumé grillé au feu de bois et cuisiné dans une sauce d’arachide et enfin la soupe Kandja constituée d’une sauce à base de gombos et d’huile de palme, viande et pince de crabe (dommage il manquait l’ustensile pour la casser) avec du riz blanc. Les assiettes sont généreuses et colorées ! Par gourmandise, nous avons pris également une assiette d’aloko (bananes plantains frites).

thiebou diene

mafé de poulet fumé

soupe Kandja

aloko

Au cours de notre repas, un chanteur et musicien sénégalais nous a transporté dans son pays avec le doux son de sa kora (instrument de musique traditionnel à cordes constituée d’une grosse demi-calebasse recouverte d’une peau de vache et d’un long manche en bois). C’est une sorte d’harpe-luth. Fermé les yeux et vous êtes là-bas !

Très agréable… et pour finir la soirée on vous offre l’atthaya, le thé sénégalais à base de menthe, sucré et amer à la fois.

Pour tous les amoureux de la cuisine africaine, c’est une adresse à retenir autant pour l’accueil que pour la cuisine. Comptez 25 € par personne pour une entrée, un plat et une boisson et 15 € pour un plat unique. J’y retournerai avec plaisir pour déguster d’autres spécialités.

La Pointe de Sangomar
25 rue Jean Moiron
75010 Paris
Tél. : 01 42 01 82 89
Métro Belleville ou Colonel Fabien
Ouvert tous les jours de 20h à 1h30 du matin
Restauration sur place ou à emporter

L’Oasis

14 décembre 2008

On ne peut rêver mieux en ce moment, de la chaleur, des spécialités marocaines et orientales, des couleurs chaudes et une décoration qui vous emmène de l’autre côté de la Méditerranée le temps d’un dîner ! Nous connaissons ce restaurant depuis de nombreuses années, les propriétaires ont changé depuis bientôt un an et demi mais le chef est toujours là. L’accueil est chaleureux et la carte est de plus en plus alléchante … Bricks, Harira, Couscous, tajines, grillades, le choix est varié et chacun peut y trouver son bonheur.

Ce soir je me suis laissée tenter par un de leur coup de coeur le tajine d’agneau et aubergines accompagné d’un délicieux pain fait maison : comment dire, la viande est fondante, un mélange de saveurs très agréable (épices, olives, coriandre …) et c’est bien garni !

Le couscous méchoui est superbe également, une semoule fine et des légumes servis dans des poteries artisanales, pois chiches, raisins et harissa sont présentés dans de petites coupelles individuelles et admirez un peu la taille du morceau de viande. Bref, vous l’aurez compris ici les plats sont généreux et savoureux.

N’hésitez pas à commander la pastilla maison ou même tester la tajine de poisson, vous m’en direz des nouvelles :

Difficile de continuer sur un dessert mais le thé gourmand à la menthe est toujours appréciable en fin de repas avec 3 pâtisseries orientales tout de même !

Le restaurant peut accueillir une trentaine de couverts alors pensez à réserver votre table si vous êtes nombreux.

L’Oasis
19 rue Ferdinand Fabre
75015 Paris
Tél. : 01 45 33 60 44
Métro Convention

Nioumré : un restaurant franco-africain

6 septembre 2008

Nous nous installons pour le déjeuner dans un petit maquis sénégalais, « le Nioumré » au 7 rue des Poissonniers. Restaurant simple et familial fréquenté par les locaux où vous pourrez déguster les différentes spécialités du pays : tiep bou dienn, yassa, mafé, aloko et soupe kandja.

Dans la cuisine africaine, le repas est généralement constitué d’un plat unique mais copieux (vous ressortirez le ventre plein, ne vous inquiétez pas !). Côté boisson, vous aurez le choix entre jus de gingembre, jus de bissap, jus de goyage … Côté plat, nous avons opté pour le mafé d’agneau (un ragout traditionnel à la pâte d’arachide servi avec du riz blanc) et le plat national, le tiep bou dienn (un riz concassé à la tomate excellent avec un poisson cuit dans un bouillon de légumes épicé), le tout accompagné d’une assiette d’aloko (rondelles de bananes plantain frites). On s’est régalés et en plus un très bon rapport qualité/prix (26,30€ pour le tout) !


Alors si comme moi, vous voulez faire une petite halte et manger local après vos emplettes, voici leur carte :

Coup de coeur pour le restaurant éthiopien « Habesha »

19 août 2008

Dépaysement total dès que vous aurez mis les pieds à l’intérieur de ce tout petit restaurant éthiopien. La propriétaire des lieux vous accueille avec le sourire et vous installe sur des petits fauteuils typiques autour du messob, un guéridon bas en vannerie. Nous avons de la chance ce soir, nous sommes les premiers ! Il n’y a que 8 tables dont 4 traditionnelles mais nous avions pris soin de réserver.

Que diriez-vous de tester la boisson préférée des éthiopiens, le « Tedj » entre 6 et 10° tout de même ! C’est une sorte d’hydromel fermenté à partir du miel et servi dans un petit carafon en verre :

Nous optons ensuite pour le menu découverte à 16€ qui permet de goûter un peu à toutes les spécialités éthiopiennes (Doro Wot : poulet et oeuf en sauce aux épices d’Ethiopie servi avec « aib » (fromage), Qäy Wot : ragôut de boeuf pimenté avec salade, Mintchet Abish : viande hachée avec une sauce aux épices, agneau en sauce, pois cassés, lentilles corail, petits pois moulinés, choux, pommes de terre, carottes, épinards). Le tout est apporté dans un grand plat sur les traditionnelles galettes levées « Injera » à base de teff (le millet = Eragrostis abyssinica) qui servent à la fois d’assiettes, de couverts et de pain.

Ah oui, j’ai oublié de vous dire : ne cherchez pas les fourchettes et les couteaux, ici on mange avec les doigts à l’aide de fragments de galette que l’on déchire au fur et à mesure du repas. Rassurez-vous, on prend vite « le coup de main » et on y trouve même un certain plaisir !

Un vrai régal cette cuisine parfumée et authentique. Accompagnez-la d’une bière locale ou d’un délicieux thé à la cannelle. Je suis tombée sous le charme … Voilà un restaurant qui sort du quotidien et que je recommande à tout ceux qui veulent vivre une nouvelle expérience !

Habesha
19 rue Copreaux
75015 Paris
Tél. : 01 43 06 09 42 (Métro Volontaires)
Ouvert tous les jours de 19h à minuit
Fermé tous les midis et le dimanche (sauf sur réservation pour plus de 6 personnes)

Le Caroubier : couscous et tajines incontournables…

30 mars 2008

A tous les amoureux de la cuisine traditionnelle d’Afrique du nord, cette adresse est à tester absolument ! Situé sur les boulevards des Maréchaux, « Le Caroubier » (tient son nom de l’arbre originaire des régions méditerranéennes cultivé pour son fruit, la caroube) est le restaurant par excellence qui mérite un 5 sur 5 aussi bien pour son accueil chaleureux, sa décoration qui vous plonge dans un conte des 1001 nuits et sa cuisine raffinée.
Pour débuter, vous avez le choix entre la brick croustillante à l’oeuf et aux câpres, les sardines farcies ou grillées, la pastilla sucré-salé, la kefta de viande à la menthe …

Ensuite on hésite toujours entre un couscous et un tajine mais de toute manière les 2 options sont délicieuses et pleines de saveurs. J’avoue toutefois avoir un coup de coeur pour le tajine d’agneau aux fèves et artichauts. Quant au couscous à la semoule légère et au bouillon de légumes délicatement parfumé, il est accompagné d’une petite compotée d’oignons à la cannelle et aux raisins dont vous m’en direz des nouvelles.

Pour terminer sur une note sucrée, laissez-vous tenter par une salade d’orange à la cannelle et à la fleur d’oranger ou par un subtil mélange de dattes et de figues ou encore par les savoureuses pâtisseries orientales.

Le thé à la menthe marocain dans lequel flotte quelques pignons de pins est un rituel oriental connu pour ses vertus digestives.

N’oubliez pas avant de quitter ce restaurant de faire un petit détour par les toilettes, ça vaut le coup d’oeil !

Le Caroubier
82 bld Lefèvre
75015 Paris
Tél. : 01 40 43 16 12
Fermé le lundi