Archive pour le ‘Gastronomique’ catégorie

L’Auberge Basque

27 mars 2010

Pour fêter mon anniversaire, nous sommes allés déjeuner à « L’Auberge Basque » du côté de Saint-Pée sur Nivelle.

Un restaurant contemporain, une étoile au Michelin avec aux commandes le chef Cedric Bechade et sa jeune équipe vêtue d’un tablier noir et d’un foulard rouge sur la tête. Ambiance fraiche et moderne dans les tonalités gris clair et rouge. Larges baies vitrées donnant sur le jardin, la vallée de la Nivelle et les montagnes de la Rhune culminant à 900 m d’altitude. La cuisine est ouverte sur la salle : nous sommes aux 1ères loges !

On débute par un cocktail maison sans alcool très frais et parfumé à la pomme, coing et cardamome accompagné de popcorn et de chips de boudin noir.

On poursuit avec en amuse-bouche de petites crevettes grises à la plancha et pastilles de crème à la luzienne (anchois et piment d’espelette).

Ensuite c’est à nous de composer notre menu avec un choix parmi 6 hors d’oeuvre, 6 mets et 6 douceurs :

En entrée : piperade revisitée, copeaux de jambon ibérique Carrasco et ris d’agneau croustillants, endives caramélisées, sauce chorizo et crème d’estragon. Un plaisir pour les yeux, des assiettes dressées avec passion digne d’ un tableau de maître et une association de saveurs qui explose en bouche.

Côté plats, nous nous sommes laissés tenter par la sole au Txangurro (araignée de mer), gratin de chair de crabe, dés de patate douce, pousse d’épinard et billes de fromage fondu et par le cochon Ibaiona ultra fondant, grué de cacao et julienne de poireaux au fromage de brebis 16 mois.

Pour le dessert, un riz au lait à la plancha sous forme de rectangle parfait et sa crème de membrillo et noix avec une petite bougie d’anniversaire plantée dans un cube de pâte de coing et joyeux anniversaire écrit en chocolat. Belle surprise !
La pomme sangria façon tatin accompagnée d’un râpé de granny Smith et d’un sorbet à l’oseille vaut également le détour : une jolie couleur vert anis domine l’assiette.

Pour finir on nous apporte une petite verrine saveur café très agréable même lorsque l’on est pas amateur de café.
Un très bon moment de détente et de gastronomie pour fêter une année supplémentaire ! Vivement l’année prochaine …

L’Auberge Basque

D307 Vieille route de Saint Pée – Helbarron
64310 Saint-Pée sur Nivelle
Tél. : 05 59 51 70 50

OZU, un restaurant japonais à découvrir

30 décembre 2008

Malheureusement je ne pourrai pas vous faire saliver en images car pour une fois mon appareil photo ne m’a pas accompagné chez Ozu mais promis j’y retournerai pour immortaliser toutes ses oeuvres culinaires.

Vous avez déjà dû entendre parler de ce restaurant très tendance à Paris mêlant une cuisine traditionnelle gastronomique, moléculaire et japonaise, situé au coeur de l’aquarium du Trocadéro. En effet, lorsque vous arrivez au sous-sol, vous plongez directement dans un autre monde. La salle est assez épurée mais l’atout majeur de ce restaurant est son aquarium géant de 8 m de hauteur avec son banc de carangues qui passent et repassent pendant toute la durée de votre repas. Zénitude garantie ! L’idéal étant bien sûr d’être situé à une table bordant cet espace aquatique. Sur votre gauche 7 samouraïs veillent sur les lieux et en face vous avez une vue sur la cuisine vitrée où s’activent les chefs.
Pour une première, nous avons opté pour le menu suggestion à 65€ qui vous propose 6 plats surprises selon l’inspiration du chef. C’est bien connu, on aime l’aventure et les découvertes !
On commence par une petite coupelle de poisson mariné au soja (pré-entrée) suivi du sushi de thon inversé (entrée). Délicieux mais à ce stade les quantités sont légères… Arrive ensuite joliment présenté, un pavé de saumon fondant et caramélisé au jus de betterave sur lit de céleri concassé et raisin blanc puis c’est le tour du magret de canard laqué au soja, purée de daikon et miel d’agrumes avec son bol de petits légumes cuits à la vapeur, enfermés dans une bulle que l’on vient percer au dernier moment pour libérer mini-navets, échalotes, asperges baignant dans un petit bouillon à la citronnelle). C’est crescendo ! un vrai régal pour les papilles et pour la vue, des saveurs subtiles et la qualité des produits sont au rendez-vous. Vient alors une petite verrine sucrée lytchee, crème de rose et coulis de framboise, feuille d’argent pour finir en beauté avec l’ardoise des desserts époustouflante : glace cubique à la vanille, pastille au chocolat qui éclate dans la bouche, mini-poire entourée d’un fin croustillant de chocolat blanc et au centre un coeur coulant au chocolat (divin !) puis une gelée d’amande et un carré de chocolat aux amandes grillées.
Vous l’aurez compris, ça vaut le détour même si il faut compter un budget d’environ 140€ pour 2 pour le dîner. La prochaine fois, j’essayerai bien à l’heure du déjeuner leurs « bentos » (plateaux-repas traditionnels au Japon) aux alentours d’une trentaine d’euros.
Côté boisson, nous sommes restés au thé vert Sencha et le fameux Genmaicha au riz soufflé que j’aime tout particulièrement. Ils ont également plus d’une vingtaine de sakés différents à déguster et une carte des vins du monde.

OZU
Jardins du Trocadéro
5 avenue Albert de Mun
75016 Paris
Tél. : 01 40 69 23 90
http://ozu-paris.com/