Articles Taggés ‘Coréen’

Japchae : vermicelles de patates douces sautées aux légumes et au boeuf

12 février 2016

Il s’agit d’un plat coréen servi lors des fêtes traditionnelles que j’ai découvert pour la 1ère fois il y a quelques années au restaurant Songsan dans le 15ème arrondissement de Paris. Je l’ai d’ailleurs commandé à nouveau pour le déjeuner il y a 2 semaines ! Toujours aussi délicieux, d’ailleurs tous les plats sont très bons, je ne peux que vous recommandez cet établissement souvent rempli de coréens.

Je me suis dit qu’il fallait que je réalise ce japchae à la maison et la première chose était de trouver des vermicelles de patate douce. On reste donc dans le 15ème et direction Euro Mart (17 avenue Emile Zola), un petite épicerie spécialisée dans l’alimentation coréenne et japonaise près de la station Javel ouverte du mardi au dimanche. Elle n’est pas simple à trouver car elle se situe au pied d’un grand bâtiment dans un renfoncement. L’accueil y est fort sympathique, on m’a même proposé la carte de fidélité (-10% sur vos achats le vendredi et samedi). On y trouve de nombreux produits nippons et coréens, des légumes frais, un rayon boucherie et des surgelés.

J’ai pu donc acheter mes vermicelles de patates douces sèches (appelées dangmyeon) et j’en ai profité pour prendre des épinards frais japonais que j’aime beaucoup. N’oubliez pas non plus l’huile de sésame indispensable pour cette recette !

Japchae1

Ingrédients pour 4 personnes :

250 à 300 g de vermicelles de patates douces

200 g de filet de boeuf coupé en très fines lamelles

2 carottes

1 courgette bio

1/2 oignon

3 gros champignons de Paris ou Shitaké

1 poignée de feuilles d’épinard japonais

1 brin de ciboule

huile végétale

sel et poivre

Pour la sauce :

2 gousses d’ail écrasées

7 c. à s. de sauce soja

2 c. à s. de sucre de canne

5 c. à s. d’huile de sésame

1 c. à s. de graines de sésame grillées

1) Emincez finement l’oignon, la ciboule, détaillez en fines lamelles de 5 cm environ la courgette lavée sans l’éplucher. Pelez les carottes et taillez-les en fins tronçons de taille identique à la courgette. Ôtez le pied des champignons et coupez en grosses lamelles. Lavez les feuilles d’épinard, coupez la base avec les tiges et émincez grossièrement les feuilles.

Japchae3

2) Portez à ébullition de l’eau dans une casserole et plongez les vermicelles. Surveillez la cuisson, c’est très rapide, 5 minutes environ. Lorsque les pâtes sont cuites, égouttez-les dans une passoire puis ajoutez une cuillère d’huile de sésame et mélangez afin que les vermicelles ne collent entre elles. Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients dans un petit bol et réservez.

Japchae2  Japchae4

3) Dans un wok avec de l’huile bien chaude, faites revenir les carottes et les oignons, ajoutez les champignons puis les courgettes. Faites revenir le tout à feu vif quelques minutes sans coloration, ajoutez enfin les épinards et la ciboule, mélangez puis réservez les légumes dans un bol. Dans le même wok, ajoutez une cuillère d’huile de sésame et faites revenir rapidement les lamelles de boeuf, salez et poivrez. Une fois les morceaux de viande encore un peu rosées, ajoutez les légumes sans l’eau de cuisson puis versez les vermicelles cuites. Faites sauter le tout en mélangeant bien pendant 2 à 3 minutes puis versez la sauce préparée, mélangez et éteignez le feu. Servez bien chaud et dégustez avec des baguettes.

Restaurant coréen : « L’arbre de sel »

10 octobre 2008

Situé tout près de Montparnasse sur la plus longue rue de la capitale, l’arbre de sel propose une cuisine coréenne authentique et vous accueille avec le sourire.

Une fois la carte entre les mains, vous ne savez pas par où commencer … Un grand choix d’entrées, de plats et même de boissons traditionnelles et de thés coréens sont au rendez-vous des gastronomes, des codes couleurs sont là pour vous informer si les plats sont épicés ou non, s’ils s’adressent aux végétariens ou encore s’ils sont servis chaud ou froid. Le soir, vous pouvez opter pour l’un des menus : Orchidée, Ciel bleu, Arirang, Matin calme, Arbre de sel de 19,50€ à 39,50€ offrant un large éventail de possibilités.

En apéro, goûtez à la bière coréenne blonde et pétillante HITE accompagnée d’amuses bouches un peu curieux (blé et maïs soufflés).

Côté entrées, l’assortiment de galettes Modeum Jeon (champignon, courgette, kimchi, fruits de mer) vaut le détour, l’assiette Kimchi Jeon (des galette de choux) est réservée aux amateurs de saveurs épicées mais juste ce qu’il faut je vous rassure et les raviolis coréens « Mandou » grillés sont toujours une valeur sûre.

Sur la table d’à côté, l’assortiment de beignets crevettes, brocolis, patate douce, champignons et aubergines n’a pas l’air mal non plus !

Côté plats, vous pouvez vous laisser tenter par un riz nappé comme le Dolsot Bibimbap servi dans une marmite en pierre chaude avec des légumes, un oeuf et de la viande de boeuf ou par un sauté de seiche pimentée :

J’ai testé le barbecue de poitrine de porc « Samgueobsal » ici sur plaque chauffante (attention c’est bouillant, je me suis brûlée d’ailleurs !) à enrouler dans une feuille de salade avec une sauce sucrée et une julienne de poireau cru au sésame. La dorade royale « Domi Tangsou » servi avec une sauce soja est délicieuse également.

Au centre de la table sont disposés dans de petites coupelles blanches plusieurs petits accompagnements traditionnels à se partager (chou fermenté, racine de lotus, germes de soja à l’huile de sésame, concombre mariné …)

Côté desserts, ce qui est plutôt rare dans ce type de restaurant, vous ne serez pas au bout de vos surprises : gâteau de riz aux haricots rouges, biscuit de riz au thé vert, marron gélatiné, cocktail de lait de soja. Le tout joliment dressé dans l’assiette mais surprenant au goût ! Rien de transcendant …

Pour terminer votre repas, rien de tel qu’un thé coréen ou un thé au ginseng

L’arbre de sel
138 rue de Vaugirard
75015 Paris
Tél. : 01 47 83 29 52

Songsan : restaurant coréen

25 juillet 2008

Non loin du métro Convention dans le XVème arrondissement de Paris, laissez-vous tenter par un déjeuner coréen dans un décor très agréable au « Songsan » (pour information, c’est le nom d’un arbre poussant dans les montagnes coréennes). Vous remarquerez tout de suite que ce restaurant est fréquenté par une majorité de japonais et de coréens, c’est plutôt bon signe ! A midi, vous avez le choix parmi 6 menus différents entre 12 et 14€ (boisson comprise, thé vert, 1/4 de vin, coca…) : rapport qualité prix imbattable…
En entrée, je vous conseille les raviolis grillées ressemblant aux gyozas que l’on peut déguster dans les restaurants japonais accompagnés d’une petite sauce exquise au soja et graines de sésame ou pour les amateurs de saveurs épicées, optez pour la soupe de boeuf aux légumes piquants.

En plat, nous avons pris un « DolSot BibimBap », il s’agit d’un riz mélangé avec des légumes variés, un oeuf sur le plat et du boeuf servi dans un bol de pierre très chaud (attention de ne pas vous brûler) et un barbecue coréen de boeuf « Osam BoulGoGui » avec porc, calamar et légumes, le tout accompagné de 5 mets variés servis dans de petites coupelles individuelles. Vous aurez en guise de couverts, une cuillère et les traditionnelles baguettes en métal, à vous de jouer…


Et voici le barbecue coréen au boeuf uniquement : les fines lamelles de viande marinées et grillées ont un goût inimitable !

En fin de repas, on vous apportera une petite assiette de fruits frais (orange et melon d’eau) pour terminer sur une note de fraîcheur vitaminée !

Evidemment, il y a encore bien d’autres spécialités coréennes à goûter comme le boeuf sauce aigre douce qui est unique en son genre : il s’agit de petites bouchées frites recouvertes d’une sauce à la fois acide et sucrée. Je suis une inconditionnelle de ce plat mais il possible qu’il ne plaise pas à tout le monde ! Quant aux ailes de poulet grillées, elles sont à essayer de toute urgence, ce sont une de leurs spécialités : on s’en met plein les doigts mais c’est si bon !

Les crêpes coréennes aux poireaux et calamars sont toutes aussi délicieuses ainsi que les nouilles sautées à la sauce noire. Je vous suggère si vous êtes plusieurs de commander différents plats et vous pourrez ainsi tous les tester !

Voici la carte du restaurant avec leurs coordonnées. Il dispose également de quelques tables à l’extérieur, la rue est calme et c’est bien agréable en plein été à Paris. Vous l’aurez compris, ce restaurant est devenu pour moi une adresse incontournable où j’y retourne fréquemment !