Articles Taggés ‘Indien’

La fête de Ganesh à Paris

30 août 2009

La fête de Ganesh attire toujours des milliers de fidèles, des amoureux de l’Inde mais aussi des parisiens en quête de dépaysement et de curiosité… Entre 10h et 11h, tout le cortège se prépare dans l’enceinte du temple rue Philippe de Girard. Une belle journée s’annonce, le soleil est au rendez-vous, les couleurs sont chatoyantes et nous sommes rapidement transportés dans cette atmosphère indienne si particulière. L’éléphant en résine trône au milieu de la foule. A ses pieds, les hindous font brûler des bâtons d’encens devant une statuette de Ganesh.

La poudre rouge que vous trouvez à l’entrée du temple est un mélange de poudre de curcuma avec du jus de citron. Surnommée « Kumkum », elle est appliquée sur le front lors des rituels religieux par les hindous.

Certains danseurs et danseuses sont quasi en trance et sont surveillés de près

Nous partagons des instants magiques, croisons des regards, les enfants ont revêtu leurs plus belles tenues. D’ailleurs cette année, j’ai mis mon punjabi orange et vert tellement confortable à porter : c’était l’occasion !

Il est coutume de porter un collier de fleurs de jasmin parfumées et de couleur blanche autour du cou ou dans les cheveux.

Les femmes portent des pots en terre cuite dans lesquels brûle du camphre :

Les hommes parfois même de jeunes garçons transportent sur leurs épaules des arceaux avec des plumes de paon :

Devant les magasins, vous remarquez de petits autels élevés sur le trottoir avec des offrandes et de l’encens :



On vous distribue également tout au long du parcours des friandises. Goûtez au mélange pois-chiches, coco et piment !

On ne peut aborder la fête de Ganesh sans parler de la noix de coco et du curcuma (épice jaune appelée safran des Indes) qui jouent un rôle important dans chaque grande cérémonie hindoue.


Au passage du char, les tas de noix de coco recouvertes de curcuma sont brisées dans la rue par centaines. L’eau de coco se répand alors au sol et c’est leur manière d’offrir leur coeur à Ganesh.

La procession emprunte le faubourg St Denis où des milliers de personnes attendent le passage du cortège. Depuis leur balcon, certains sont aux 1ères loges et évitent ainsi les bains de foule !

A l’heure du déjeuner, les restaurants sont pris d’assaut. Nous nous installons au restaurant Indira sur une table dressée à l’extérieur dans la rue Cail où flottent au-dessus de nos têtes des dizaines de tissus colorés.

Il y a un menu spécial fête de Ganesh, nous optons pour un thaali végétarien et un byriani de poulet accompagnés d’un naan au fromage et de lassis rose et mangue. Nous nous régalons …


Indira Restaurant
23 rue Cail
75010 Paris
Tél. : 01 46 07 82 90

La vidéo 2009 : cliquez ici
Pour revoir mon reportage sur la fête de Ganesh 2008 : cliquez ici

J-3 avant la fête de Ganesh à Paris

27 août 2009

Pour tous les amoureux de l’Inde : vous n’avez qu’une date à retenir, c’est le dimanche 30 août 2009 où se déroulera dans le 18ème arrondissement de Paris, la 14ème fête indienne en l’honneur du Dieu à tête d’éléphant Ganesh.

Les cérémonies religieuses débuteront à 9h au temple de Sri Manicka Vinayakar Alayam (72 rue Philippe de Girard), le cortège partira du temple à 11h et sillonnera les rues Perdonnet, du Fbg St Denis AR, Marx Dormoy, Ordener, Bld Barbès, Labat, Marcadet et Ordener AR jusqu’à 15h.
Profitez de cet évènement pour aller déjeuner dans un des restaurants indiens du quartier mais vous ne serez pas les seuls ! Il y a du monde, beaucoup de monde, ça grouille de partout mais c’est ce qui fait aussi que cet évènement est unique, coloré, bruyant, une expérience dépaysante à vivre ! Alors venez nombreux, en tout cas, une chose est sûre, moi j’y serai pour réaliser un petit reportage tout comme l’année dernière : cliquez ici

Bollywood lounge

12 décembre 2008

Au coeur du quartier latin, nous avons testé ce restaurant indien très tendance aux couleurs chatoyantes qui vous emmène dans l’ambiance Bollywoodienne. Murs rose et orange pour la salle du haut et esprit lounge au sous-sol avec miroirs et spots.

Pour une première approche et étant donné le large choix de plats proposés à la carte, nous avons choisi la facilité en prenant le Menu Bollywood à 22 € avec entrée-plat-dessert et naan que l’on a accompagné de délicieux lassis à la mangue et à la noix de coco.
En entrée :

Soupe flamboyante de mangue et de maïs pleine de saveurs et brochettes d’agneau aux épices douces et fruits secs

Le cheese naan est fondant à souhait et les petites sauces à la noix de coco, épicée et à la menthe sont excellentes.

En plat, le poulet Tikka masala servi avec du riz basmati a remporté un vrai succès :

Et côté dessert, la couleur orange était à l’honneur avec la tarte maison à la mangue fraîche très parfumée et très flashy & le traditionnel gâteau énergétique de carottes au lait, safran et cardamome

Nous avions réservé le jeudi soir pour assister aux chants et aux danses indiennes mais rien en vue. C’est bien dommage … donc ne pas se fier forcément à ce qu’ils inscrivent sur leur site Internet : « Tous les jeudis : danse, chants et musique ». Autre petit bémol, côté serveur, il aurait pu être un peu plus chaleureux mais heureusement côté cuisine c’était au top aussi bien au niveau des saveurs que pour la présentation très design. Dépaysement assuré !
Les filles ont droit un petit cadeau à la fin du repas mais je ne vous en dirais pas plus …

Bollywood Lounge
57 rue Galande
75005 Paris
Métro Cluny-la-Sorbonne
Tél. : 01 43 26 25 26

Procession de Ganesh à Paris

31 août 2008

Procession de Ganesh à Paris
Vidéo envoyée par unmondevasion
 

C’est le grand jour pour des milliers de fidèles hindous qui viennent défiler dans les rues de Paris en l’honneur de Ganesh. Dieu à corps d’homme et à tête d’éléphant, protecteur du foyer, symbole de la prospérité, de la sagesse, il lève les obstacles sur le chemin de ceux qui le prient. Des représentations de Ganesh trônent un peu partout dans le quartier. Il y en a pour tous les goûts !

Vers 10h30, tout le monde s’active à l’intérieur du temple pour les derniers préparatifs de la procession : paniers d’offrandes, arceaux couverts de plumes de paon destinés aux danseurs, pots de terre cuite dans lesquels brûlera le camphre, joueurs de flûte et de tambours, chanteurs, 2 chars magnifiquement décorés tirés chacun par des fidèles pieds nus à l’aide de 2 grandes cordes, les femmes en saris colorés d’un côté et les hommes en pagnes blancs de l’autre… Quelle chance de pouvoir assister à tout cela et de partager cette fête à leurs côtés !


Un éléphant de 70 kg venu tout droit d’Inde ouvre le cortège :

Tout au long du parcours, des noix de coco seront brisées sur le sol au moment où la procession arrive à leur hauteur. Pour avoir été aux 1ères loges, croyez-moi, ils n’y vont pas de mains mortes et baptême d’eau de coco garanti !

La coquille symbolise l’illusion du monde, la chair, le karma
individuel et l’eau, l’égo humain : en cassant la noix de coco, on
offre son coeur à Ganesh. Le curcuma, réduit en poudre jaune est une épice qui tient une place importante dans les cérémonies indiennes.

Danseurs et musiciens s’emparent des lieux : oui, oui vous êtes toujours à Paris !

Une atmosphère extraodinaire et colorée, des sourires, c’est magique …

La procession avance sur le boulevard Saint-Denis, nous sommes de plus en plus nombreux.

Les commerçants élèvent des autels devant leurs boutiques, décorent leur devanture de mille et une guirlandes aux couleurs vives ou dessinent même sur les trottoirs, la rue Cail est remplie de saris suspendus …



Les grappes de fleurs de jasmin embaument les rues, il est coutume d’en mettre autour du cou ou dans les cheveux et je peux vous assurer que ce parfum est incroyable comme sur les marchés en Inde : un vrai bonheur ! C’est bien dommage que vous ne puissiez le sentir …

Nous nous installons au restaurant végétarien Krishna Bhavan ou plutôt sur le trottoir pour l’occasion faute de places à l’intérieur mais ce n’est pas plus mal, nous restons dans l’ambiance festive ! Lassis à la mangue, à la rose et jus de mangue pour commencer avec samoussas et rolls.


Et ensuite place au thali végétarien et au massala dosa (admirez un peu la taille de la crêpe, elle dépasse de l’assiette !)

Merci à toutes et à tous pour cette belle journée !

Sagar Matha : le toit du monde

12 août 2008

Mon tour du monde des saveurs continue et voici une découverte toute fraîche : un restaurant qui propose des spécialités culinaires indiennes, tibétaines et surtout népalaises (plutôt rare à Paris). 3 pays bordant la chaîne himalayenne réunis au sein d’un même restaurant, ça mérite d’y pousser la porte.

Pour les adeptes du Vélib, on ne peut pas faire plus près !

Un dépaysement garanti dès que vous pénétrez à l’intérieur, la décoration et l’atmosphère aux couleurs des temples boudhistes vous transportent en quelques minutes sur le toit du monde ! L’accueil souriant et calme est bien agréable …

A la carte, vous trouverez le plat traditionnel népalais, le « daal-bhat » composé de riz, de lentilles, de poulet et d’épinards ou le « boethouk », bol tibétain avec des pâtes, du boeuf et des légumes mais aussi le fameux « nan Sagarmatha », un pain au fromage à l’ail, au gingembre et à la coriandre ou le « timo », un pain tibétain cuit à la vapeur. Biryanis et curry indiens sont bien sûr au rendez-vous !

Bol tibétain

Nan au fromage

Un menu à 15€ permet de survoler les spécialités des 3 pays de l’entrée au dessert. Côté boisson, vous aurez un vaste choix de thés (« Moine du Tibet, senteurs de Kathmandou, tibétain au lait et beurre salé, indien aux épices et au lait, népalais, thé à la cardamone, un de mes préférés), les lassis à la mangue ou à la rose sont également délicieux !

Aloo-Chap népalais (beignets de pommes de terres et petits pois accompagnés de 3 petites sauces) et soupe tibétaine à la tomate fraîche et aux oeufs aromatisée de coriandre :

Sha Momo et Tsel Momo (raviolis tibétains au boeuf et aux légumes cuits à la vapeur) et Kukhara Ko Massu (curry de poulet népalais à la sauce tomate et son riz basmati) :

En dessert, côté Tibet : essayez le Sho maison, un yaourt avec du miel et des cookies tibétains ou coté Inde laissez-vous tenter par le halwa toujours très coloré, un gâteau de semoule servi chaud ou le gulab jamun, de petites boules au miel et à la rose que les Indiens mangent pour toute occasion (désolée, il n’y a pas de photos, ils n’en avaient plus aujourd’hui) :

Et en fin de repas, on vous apporte avec l’addition le fameux mélange indien très parfumé pour rafraîchir l’haleine et vous permettre de bien digérer.

Sagar Matha
2 rue François Mouthon
75015 Paris
Tél. : 01 45 30 53 63 (Métro Convention ou Boucicaut)
Fermé le dimanche midi et le lundi midi