Articles Taggés ‘Paris 11’

Le Chardenoux

2 novembre 2009

Le Chardenoux est un bistrot bourgeois parisien classé aux monuments historiques datant de 1908 qui mérite le détour : comptoir en étain, grands miroirs, boiseries, verres gravés vous mettent rapidement dans l’ambiance. Levez la tête et vous serez transportés le temps de quelques secondes dans un ciel bleu cerné de nuages…

En septembre 2008, le jeune chef Cyril Lignac a repris cet établissement en proposant les spécialités de la cuisine française traditionnelle légèrement revisitées : poêlée de chipirons au piment d’Espelette, fricassée de girolles aux éclats de noisettes, hachis parmentier au canard confit gratiné au parmesan, tartare de boeuf au couteau et frites maison, côte de boeuf Simmenthal cuite à la plancha pour 2, Ris-de veau au jus acidulé et purée de carottes au curcuma, chou farci façon terrine, Paris-Brest au praliné à l’ancienne, baba au rhum et crème fouettée à la vanille…
Connaissant son 1er restaurant « le Quinzième » que j’apprécie beaucoup mais que je ne peux m’offrir qu’à de grandes occasions, je tenais à essayer la cuisine de bistrot façon Lignac plus abordable. Un menu ardoise en semaine est servi chaque midi pour 25€ avec une entrée, un plat et un dessert. Autrement, il faut compter 40€ environ à la carte. Ce bistrot de chef est ouvert tous les jours ce qui est appréciable lorsque l’on a un anniversaire à fêter un lundi !
Pour débuter le repas, un petit pot de rillette vous est servi en guise d’amuse-bouche avec des tranches de pain au levain. Ensuite viennent les entrées : 6 escargots en coquille, beurre d’ail aux herbes et velouté de châtaigne, crème au lard paysan : hummm…

Côté plats de la semaine : une daurade royale cuite au four, fondue de poireaux (je n’ai pas vu les poireaux dans l’assiette, un oubli sans doute…) et un cassoulet de Castelnaudary cuisiné en cocotte et accompagné d’une salade verte (vous avez le choix de le déguster soit directement dans la cocotte ou de le dresser dans l’assiette) : la viande est fondante et c’est bien garni !

Et pour la note sucrée, nous avons terminé par un éclair au chocolat (classique mais parfait pour les amateurs de chocolat) et une tarte poire-chocolat délicieuse : excellente pâte sablée, pépites de chocolat et dés de poire.

Le restaurant compte une quarantaine de couverts où se cotoient des habitués de quartier, des étrangers, des familles, des déjeuners d’affaire, des couples toute génération confondue. L’accueil y est agréable et un conseil, n’oubliez pas de réserver avant d’y aller !

Chardenoux
1 rue Jules Valles
75011 Paris
Tél. : 01 43 71 49 52
Métro Faidherbe (ligne8) ou Charonne (Ligne 9)

Un aller simple : Paris-Hanoï

23 juillet 2009

Avec un titre pareil, vous devez vous demander si je n’ai pas craqué pour un billet d’avion à destination du Vietnam. Eh bien, non pas cette fois-ci, j’ai juste pris un ticket de métro pour aller dans le 11ème arrondissement de Paris et j’en ai profité pour aller déjeuner au restaurant Paris-Hanoï qui se trouvait sur mon chemin.

Cette petite cantine vietnamienne à la devanture jaune et au décor intérieur boisé propose, dans le quartier de la Bastille, quelques plats du nord du Vietnam. La cuisine est ouverte aux yeux de tous et ça ne chôme pas ! Tous les ingrédients sont prêts et ils font sauter tout au dernier moment… Les tarifs sont légèrement plus élevés que dans le 13ème et les saveurs sont un peu différentes également. Comptez 10 € environ pour un Bo Bun ou un plat de viande accompagné de riz et de légumes sautés. Les assiettes et bols sont copieux et il est spécifié sur la carte qu’ils n’utilisent pas de glutamate dans la préparation de leurs plats.

Tom Bun Nem (aux crevettes)

Bo Bun Nem (au boeuf tendre)

Une petite remarque, les nems sont bien croustillants mais trop poivrés selon moi

Poulet à la citronnelle avec riz et légumes sautés : la viande est parfumée et fondante

Côté boisson, vous pouvez opter pour la bière vietnamienne Saigon (c’est dommage de ne pas trouver la biere d’Hanoi), une carafe d’eau dans laquelle flotte une tige de menthe fraîche ou un jus de coco bien frais !

PARIS-HANOI

74 rue de Charonne
75011 Paris
Tél. : 01 47 00 47 59
Fermé le dimanche et les cartes bancaires ne sont pas acceptées

Blue elephant

22 décembre 2008

Dépaysement garanti dès que vous aurez franchi la porte d’entrée de ce restaurant thaïlandais.

Il y a quelques minutes, vous étiez encore sur la place de la Bastille dans le froid et là vous vous retrouvez au sein d’une véritable jungle luxuriante : palmier, orchidées tropicales, plantes exotiques en tous genres, cascade … Le décor est somptueux et les serveurs, bien que discrets, vous accueillent en costumes thaïlandais.

Le midi en semaine on vous propose un menu express Paris-Bangkok à 16€ avec entrée-plat-dessert servis dans une même assiette et une boisson.


A gauche : salade Som Tam de papaye verte au citron vert et aux crevettes séchées – Coquilles Farang agrémentées de jeunes maïs, asperges et bouquets de légumes – riz blanc – Crème renversée à la coco
A droite : Petites bouchées Naraï de crevettes, calamars et poulet légèrement croustillantes – Filet de poisson en beignets relevés à la manière de Bangkok avec des oignons frais et gingembre frais – Riz blanc – Tarte au jasmin

Sinon à la carte, les prix sont relativement élevés et l’addition peut rapidement grimper mais ce que j’apprécie le plus au Blue Elephant c’est le brunch du dimanche à 39€ qui vaut vraiment le détour ! Un buffet allant de l’entrée au dessert avec des dizaines de plats différents vous sont proposés de 12h à 15h.
Attention, certains plats sont très relevés alors regardez bien le nombre de petits éléphants rouges si vous ne voulez pas ressortir avec la bouche et l’estomac en feu !

Blue Elephant
43-45 rue de la Roquette
75001 Paris
Tél. : 01 47 00 42 00
Métro Bastille